Grâce à un doublé logique d’Erling Braut Håland à la demi-heure de jeu, le Borussia Dortmund a empoché les trois points à Leipzig pour confirmer sa deuxième place au classement. Décevant, son adversaire ne méritait pas mieux et voit ses poursuivants rester proches de lui dans son rétroviseur.

Le troisième de Bundesliga qui reçoit le deuxième, une course à la zone Ligue des champions, le premier match de Timo Werner depuis l’annonce officielle de son départ prochain à Chelsea… En conditions classiques, ce genre de choc fait rêver toute l’Allemagne. Oui, sauf que le huis clos est toujours là et que les organismes souffrent de la répétition des efforts.
Dortmund à l’arrêt, Leipzig plein de regrets
Alors forcément, le spectacle en prend un coup et l’avantage de jouer à la maison s’efface. Il n’empêche, le BvB n’a pas triché…. et s’en est tiré, devant un ennemi qui aurait pu revenir à sa hauteur et même lui passer devant en cas de succès. Mais voilà, Håland continue de planter, et son doublé du jour a suffi à faire pencher la balance du côté de son équipe qui a de toute façon disposé des meilleures occasions de la rencontre.Douzième pion en quatorze journées, pour HålandQue de mauvaises nouvelles pour Leipzig, dans cette première période ! D’abord, les locaux affichent un niveau de jeu inhabituellement faible. Dominé à tous les niveaux, le troisième du championnat ne semble pas faire le poids face au dauphin du Bayern Munich. Ensuite, Sabitzer doit laisser sa place avant la pause à Olmo en raison d’une blessure au genou droit. Enfin, le score est logiquement en sa défaveur au terme des 45 premières minutes. Håland est passé par là, et n’a pas tremblé.

Roman Bürki prolonge son contrat avec Dortmund
À la demi-heure, la pépite norvégienne est en effet trouvé au bout d’une action Hummels-Witsel-Brandt-Reyna et ouvre la marque. Tout à fait normal, après un raté de l’attaquant sur un service d’Hazard ou une intervention de Gulácsi devant le Belge et avant un coup franc de Guerreiro qui manque de peu le break. En face, seul Werner se fait dangereux en donnant un peu de boulot à Bürki. 0-1, donc, et c’est un minimum.Situation stabiliséeAu retour des vestiaires et malgré un nouveau remplacement précoce (Adams pour Halstenberg), rien ne change : Leipzig galère, et Dortmund se procure des situations intéressantes. Celle de Reyna, par exemple, qui pourrait faire trembler les filets si sa jambe devenait subitement un peu plus longue alors qu’Håland oblige Gulácsi à sortir l’arrêt qu’il faut pour dévier la sphère sur la barre transversale. Dans ces conditions, égalisation rime parfaitement avec douce fiction.
Timo Werner officiellement à Chelsea
Seule consolation, pour la bande de Nagelsmann : Leverkusen est en train de se faire surprendre, sur la pelouse du Hertha Berlin. En l’état, elle conserve donc une unité d’avance sur le quatrième (le Borussia Mönchengladbach) et trois sur le cinquième (le Bayer). Les visiteurs, eux, confirment largement leur deuxième rang, même si leur fin de partie est moins enthousiasmante. Laissant davantage le ballon à l’adversaire, la formation de Favre se contente de contrôler leur maigre avantage en dépit des tentatives de Forsberg et Angelino. Finalement, elle enfonce même le clou grâce à… Håland, dans le temps additionnel. C’est gagné, et ce n’est pas volé.
Leipzig (3-4-2-1) : Gulácsi – Klostermann, Upamecano, Halstenberg (Adams, 46e) – Mukiele, Sabitzer (Olmo, 39e), Kampl (Haidara, 71e), Angelino – Forsberg (Konaté, 75e), Werner (Nkunku, 70e) – Schick. Entraîneur : Nagelsmann.
Borussia Dortmund (3-4-3) : Bürki – Piszczek, Hummels, Can – Morey (Sancho, 77e), Witsel, Brandt, Guerreiro (Zagadou, 90e) – Reyna (Balerdi, 81e), Håland, Hazard (Schulz, 91e). Entraîneur : Favre. 

 Leipzig 0-2 Borussia Dortmund 
Buts : Håland (30e et 93e)  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here