L’annonce faite, hier lundi, par le président de la République, Macky Sall, concernant la réouverture des mosquées, n’a pas été du tout appréciée par le directeur de l’Institut islamique de Serigne Abass Sall de Louga, Mouhamed Lamine Sall.
Dans une interview accordée au quotidien SourceA, le fils du feu Serigne Abass Sall, pense «qu’autoriser les rassemblements dans les mosquées dans un contexte de contagion est une course vers une mort certaine».
Aussi, déplore-t-il, «nous estimons que le président a cédé à la pression et il a laissé l’autorité étatique aux chefs religieux».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here