CORONAVIRUS A LOUGA : 16 EXPATRIÉS SOUS SURVEILLANCE, 6 AUTRES TESTÉS NÉGATIFS.

Seize expatriés sénégalais font l’objet d’un suivi par les autorités
sanitaires de la région de Louga depuis leur retour au bercail, tandis
que six autres y ont été testés négatifs au coronavirus, a révélé,
vendredi, le médecin-chef Cheikh Sadibou Senghor.

‘’Dans la
région, des personnes sont suivies au niveau des huit districts de la
zone. Ces personnes, au nombre de 16, ne présentent pas forcément de
signes de la maladie. Mais nous devons les suivre durant 14 jours’’,
a-t-il expliqué à la presse.

‘’Nous recevons des fiches de tous
ceux qui nous arrivent de l’extérieur. Et c’est dans ce contexte que six
cas suspects ont été détectés. Les prélèvements ont été faits dans les
normes et envoyés à Dakar et à Touba. Et ils sont revenus négatifs’’,
a-t-il rassuré.

Il signale qu’un dispositif a été mis en place
dans chaque district de la région et au niveau communautaire. De leur
côté, les forces de l’ordre restent aux aguets pour éviter que certains
parmi ceux qui passent par la voie terrestre ou maritime pour revenir au
Sénégal, ne passent entre les mailles du filet.

Le médecin-chef
de région a salué le sens des ‘’responsabilités’’ de certains
expatriés, qui, dès leur arrivée dans la région, se rendent directement
dans les structures de santé, ou s’isolent. Ils prennent selon lui la
précaution d’informer les autorités sanitaires de leur arriver et se
gardent de tout contact avec leur famille ou leurs proches.

C’est
la preuve qu’il y a parmi ‘’des personnes qui sont très sensibilisées
et qu’elles ont compris qu’ils doivent avoir des attitudes responsables
concernant cette maladie’’, a-t-il souligné.

Mais pour d’autres
émigrés, ce sont les familles elles-mêmes, les délégués de quartier ou
les imams qui signalent leurs présences.

‘’Aujourd’hui, la
communication a porté ses fruits, les populations ont compris qu’ils ont
un rôle à jouer dans la prise en compte de leur propre état de santé et
cela est important’’, s’est-il félicité, invitant à redoubler de
vigilance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here