C’est officiel ! Tous les
évènements et grands rassemblements publics sont désormais interdits sur
l’étendue du territoire sénégalais. C’est ce qui ressort des
recommandations faites lors du Conseil présidentiel d’urgence sur le
coronavirus convoqué par le chef de l’Etat Macky Sall, ce samedi, au
palais en présence du ministre de la Santé et de l’Action sociale,
Abdoulaye Diouf Sarr, d’autres membres du gouvernement et des
responsables des forces de défense et de sécurité, tous membres du
comité de gestion des épidémies.
«J’ai décidé
de l’interdiction pour une durée de 30 jours de toutes les
manifestations publiques», a-t-il déclaré annonçant dans la foulée la
«suspension des enseignements dans les écoles (du primaire à
l’université) pour une durée de trois semaines, à partir de ce lundi».
Le chef de l’Etat a en outre exigé le renforcement des contrôles sanitaires systématiques au niveau des frontières. 
Les 
bateaux de croisières sont eux aussi interdits d’entrer au Sénégal, par
le président de la République Macky Sall. Qui annonce en même temps la
« suspension des procédures des pèlerinages musulman et chrétien

Par
ailleurs, la célébration de la fête de l’indépendance est également
annulée. Ainsi, à la place du traditionnel défilé du 4 avril, Macky Sall
annonce une prise d’armes au niveau du palais présidentiel.
Beaucoup
autres mesures ont été prises lors de cette rencontre de haut niveau
pour, dit-on, endiguer cette maladie qui est en train de gagner du
terrain dans le pays.
A rappeler qu’une
vingtaine de cas confirmés de coronavirus ont été recensés au Sénégal,
selon le dernier bilan publié vendredi 13 mars par les autorités
sénégalaises. 
La plupart des cas ont été
recensés à Touba, la ville la plus peuplée du pays après Dakar. Une
dizaine de cas déclarés positifs à Touba découlent de la contamination
d’un émigré rentré récemment d’Italie, a rappelé le ministre de la Santé
et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, à l’ouverture du conseil
présidentiel.
L’épidémie a fait plus de 5.300 morts dans le monde, d’après e dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (Oms).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here