POUR MONSIEUR ABIBOULAYE SAMB, PRESIDENT GIE KEUR GUI CONTRE M.D TRESORIER ET RESPONSABLE DU GIE LE SAHEL

 « J’ai  attrait Instance de Louga
pour attendre ordonner sa condamnation à payer la somme de le sieur
M.D, Trésorier du GIE SAHEL, devant le Tribunal de Grande de Louga de me
payer 31 000 000FCFA à titre principal, et  2 500 000FCFA à titre de
dommages et intérêts pour résistance abusive ;

      Maitre Pape Gning, Huissier de
Justice, en date du 18/01/2019, assignait à M.D le paiement de la somme
de 31 000 000 FCFA à Abiboulaye SAMB président du GIE KEUR GUI. Ce
montant concerne 02 chèques d’ un montant de 11 000 000 FCFA et
16 000 000 FCFA d’une part ,  et les lots 8 et 9 des marchés que j’avais
soumissionnés au nom du Gie le Sahel pour  2 000 000 FCFA chacun
d’autre part .

  C’était en 2007 que le M.D m’avait
demandé une collaboration dans son bureau .                              
                                                                       
                                 Ainsi, après cette collaboration, le
président du GIE Sahel avait senti le besoin d’un technicien et m’avait
désigné aussi comme technicien des travaux et des appels d’offres. Lui,
assurait le préfinancement des travaux.                                  
                                                                       
                            Dans le cadre de cette collaboration, PEPAM
(Programme d’Eau et Assainissement Du Millénaire) a payé  deux chèques
émis au nom du GIE KEUR GUI pour des montants de 11 millions et 16
millions, reçus par le sieur M.D , alors Trésorier et responsable du GIE
SAHEL.

PEPAM (Bailleur) interpellé, soutient que
les deux chèques ont été remis au sieur B. NDIAYE, qui se trouve être
le chauffeur de M.D , sur demande de ce dernier qui, paradoxalement, a
toujours nié notre collaboration.

PEPAM soutient avoir payé les contrats
des marchés n°00250 du 09/01/2007 et n° 00554 du 29/05/2009 alors que Je
n’avais signé aucun décompte ni facture, et n’avais endossé aucun
chèque au profit de M.D . Pourtant, ces chèques devaient être   payés
sur la base des bons de commande  N°0025 et 00554  exécutés par le GIE
KEUR GUI, appuyés par des attestations de services faits délivrés par la
Direction De L’Assainissement Rural, Maitre D’Ouvrage (voir PJ).

C’est dire que PEPAM n’avait pas à payer
M.D, qui n’est ni le Président du GIE KEUR GUI encore moins son
trésorier. Sachant bien que le Gie le Sahel est administrativement sous
la Présidence de son ami M.NIANG qu’ il a utilisé comme prête nom, que
celui ci ne dispose  d’aucune compétence dans le secteur du bâtiment et
des travaux publics  (BTP), et n’a aucun droit de regard sur les comptes
de cette structure, M.D est le seul responsable de ce Gie fictif.

C’est pour ces raisons que je réclame à
M.D trésorier et responsable du prétendu GIE le SAHEL, 31 000 000FCFA à
titre principal, et 2 500 000FCFA pour les dommages et intérêts. PEPAM
n’est pas une Entreprise, mais un programme de coordination et de suivi
des ressources, chargé de payer toutes les factures présentées .Et PEPAM
a bien soutenu que les chèques d’un montant de 26 000 000 francs CFA
ont été remis à B. NDIAYE, sur demande de M.D qui à toujours nié notre
collaboration.

Si PEPAM soutient avoir payé les contrats
des marchés n° 0025 du 09/01/2007 et n°00554 du 29/05/2009, alors je me
demande comment il a pu faire pour payer ses décomptes. C’est pour
 cette interrogation qu’il est appelé en cause. Car pour être payé ,
l’Entrepreneur doit fournir une facture et un procès verbal de réception
visés par le chef de service Régional de l’assainissement. Ce qui doit
autoriser PEPAM à payer par chèque ou par virement bancaire. Et à ma
qualité de fondé de pouvoir du Gie KEUR GUI, je n’ai signé ni décompte
ni facture, et endossé aucun chèque au profit de M.D.

 Au dessus de sa tète, restent suspendues
les preuves de son forfait, qui sont disponibles au niveau de PEPAM 
(les photocopies des chèques  remis, la photocopie de la carte
d’identité de B. Ndiaye m’ayant confirmé personnellement avoir retiré et
déposé  mes chèques dans le compte du GIE le       sahel, domicilié à
l’AGENCE ECO BANK DE LOUGA, sur demande de M.D»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here