La police de Louga a démantelé un réseau de vente de meubles de maison. Les malfaiteurs attaquaient des maisons en construction ou déjà construites, équipées sans occupants. Portes, tables à manger, vaisselles, la liste est longue. La police a déjà arrêté douze personnes.

Tout a démarré à la fin de l’année 2019 et début 2020. Des plaintes des populations qui se plaignaient de vols. Même mode d’opération, même cibles. Vols de meubles et d’autres équipements dans des maisons en construction ou déjà construites.

Arrestation

Après les plaintes, l’appareil de la police déclenché. A l’arrivée, douze personnes arrêtées pour divers délits : vol, complicité et recel.

Retraçage du système

Le commissaire de police Lat Dior Sall retrace le système des malfaiteurs. « Nous avons constaté qu’ils se faisaient passer pour déménageurs ou même pour des ouvriers. Souvent, ils passaient par les balcons, défonçant les portes des salles pour ensuite accéder à l’intérieur des maisons et d’ouvrier calmement les portes centrales », a-t-il déclaré sur Rfm.

Matériel volé

Les malfaiteurs emportaient tout sur leur passage lors de ces vols. Nombreux sont le matériel trouvé entre leurs mains. « Il s’agit de 46 portes en bois, 13 portes de salons double battant en aluminium, 18 fenêtres en aluminium, une porte de salon en inox double battant, 3 lavabos, 4 chaines anglaise, une bibliothèque de salle importée, une table à manger importée, 4 chaises importées, deux commodes importées, 18 cartons contenants des pièces de meubles importées, les 4 miroirs qui sont derrières, 2 chauffes eau et ce baril qui est là-bas qui contenait les vaisselles », a expliqué le commissaire Sall.

Appel lancé à la population

Profitant de l’occasion, le commissaire Lat Dior Sall appelle les populations à la vigilance et à collaborer avec les forces de défense et de sécurité.

Garde à vue

En garde à vue depuis 72 heures, ces personnes arrêtées ont  été déférées au Parquet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here