Comme
l’ont révélé nos confrères de L’Observateur, les enquêteurs de la
Section de Recherches ont formellement établi que la dame Coumba Kane
avait inventé l’histoire de son kidnapping, avec demande de rançon.

La
preuve éloquente par ce curieux détail technique que révèle Libération
online. En effet, Coumba Kane disait avoir été enlevée le 15 janvier
2020 vers les coups de 11 heures. D’après son récit, dés qu’elle est
entrée, ce jour-là, dans la voiture qu’elle croyait être un clando, elle
a été aspergée d’un produit qui l’aurait fait dormir. Et à son réveil,
vers 15 heures, elle était dans une forêt.

Problème : jusqu’à 18 heures 45 minutes,
ce fameux jour, son téléphone bornait à la…gare des Baux maraîchers
(Pikine) d’où elle a tranquillement embarqué dans une voiture à
destination de Touba, ville dont elle est originaire. Reste maintenant à
savoir pourquoi elle a inventé toute cette légende qui a mis en émoi
l’opinion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here