Ce
pays là est extraordinaire, tout s’y passe anormalement normal. Des
autorités étatiques qui se substituent de leurs devoirs élémentaires :
aider et assister des compatriotes en détresse. Pendant que le ministre
des affaires étrangères Amadou Ba se transforme en commis du président
de la République, pour recevoir à la Corée du Sud un prix bidon de la
paix. En ce moment là, les parents des étudiants sénégalais bloqués à
Wuhan épicentre du virus Coronavirus implorent en vain le président
Macky Sall à les rapatrier.

Pourtant, le ministre de la santé
Diouf Sarr, entouré de journalistes, s’était déployé à l’AIBD pour
dévoiler les mesures prises contre ce virus sur le territoire
sénégalais. Une commucation spectaculaire et théâtrale, car le président
a vertement refusé de rapatrier les 13 étudiants bloqués à Wuhan,
prétextant un manque de moyens logistiques voire sanitaires pour
organiser une telle opération.
Puisse que la fin justifie les moyen, cette fois-ci encore Macky Sall adopte la posture « xaar-Yalla », comme avec l’insécurité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here