L’affaire des 94 milliards opposant
le leader de Pastef, Ousmane Sonko, et l’ancien directeur national des
Domaines, Mamadou Mamour Diallo, pourrait être classé sans suite.
Selon
L’Observateur, le procureur de la République a demandé au Doyen des
juges de « déchirer » la double plainte de Sonko avec constitution de
partie civile.

Le parquet, qui a adressé sa réponse au
juge d’instruction depuis un mois, motive sa décision sur le défaut de
qualité à agir d’Ousmane Sonko dans cette affaire en visant les
dispositions de l’article 2 du code de procédure pénale.

Lequel code qui stipule : « l’action
civile en réparation de dommage causé par toute infraction appartient à
tous ceux qui ont personnellement souffert du dommage directement causé
par l’infraction. »

En clair, pour le procureur de la
République, si tous les Sénégalais faisaient comme Sonko, ce serait un
grand désordre au sein de la justice sénégalaise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here